Checklist : Les 10 questions à vous poser avant de créer votre site internet

Un projet de site internet, en création ou refonte, n’est pas anodin, et c’est souvent un chantier important. En terme d’investissement temps, budgétaire et en terme d’impact sur sa stratégie. Quand le sujet arrive sur la table, une question revient souvent : par où démarrer ? Dans la majorité des cas, on commence par :

  • consulter une agence ou un développeur, mais sans trop savoir quoi lui dire à part “on a besoin d’un site”
  • rédiger ses contenus, sans vraiment avoir pensé à leur organisation en amont

Afin de vous aider à avancer dans le bon sens, je vous ai préparé une checklist des questions à vous poser avant de vous lancer dans ce projet. Y répondre vous permettra de mieux calibrer votre projet, et de commencer à chercher des prestataires en ayant des informations pertinentes à leur donner. En fait, vous allez en ressortir avec un 1er cahier des charges. Croyez-moi, ça sera beaucoup de temps et d’énergie gagnés !

Définissez d’abord le contexte de votre projet de site internet

1- Quel est l’objectif principal de ce site ? Pourquoi en avez-vous besoin en priorité ?

👉 C’est ce qui définira sa forme, son contenu et ses fonctionnalités

Est-ce un site qui a vocation à attirer des visiteurs pour les transformer en prospects, puis en clients ? Est-ce un site sur lequel vous comptez vendre en direct ? Ou bien est-ce un site qui est là pour rassurer vos prospects avec lesquels vous prendrez contact autrement, et qui auront besoin d’en savoir plus sur vous? Enfin, peut-être est-ce simplement un site qui est là pour vous donner une présence en ligne, et renforcer votre image.

 

2- Qui sont vos cibles principales ?

👉 C’est ce qui vous permettra d’adapter la forme graphique, le parcours utilisateur et le discours employé en fonction d’elles.

Décrivez au mieux votre cœur de cible : son genre, son âge, son métier, sa capacité de prise de décision, mais également son aisance sur Internet, et le cheminement qui la ferait arriver sur votre site. Ce portrait vous accompagnera tout au long du projet, et vous devrez vous y référer pour chaque décision en vous demandant “est-ce que ça conviendra à ma cible?« . 

Si votre site a plusieurs cibles importantes (par exemple clients et partenaires), créez un profil par cible.

3- Quels messages voulez-vous faire passer ? 

👉 C’est ce qui vous permettra de hiérarchiser vos contenus et de commencer à travailler sur l’arborescence (le menu) de votre site.

Je parle bien ici de messages prioritaires, que je vous conseille de limiter à 3:

L’ensemble de vos contenus devront permettre d’amener à ces messages, et vous devrez vous assurer qu’ils sont bien compris pour déclencher une action de vos visiteurs.

 

Rentrez dans le concret : que va-t-il se passer sur votre site web ?

4- Quelles actions attendez-vous de vos visiteurs ?

👉 C’est ce qui vous permettra de travailler sur les parcours des internautes et de mesurer l’efficacité de votre site par la suite.

Une fois sur votre site, quelle est l’action idéale que fera un visiteur, par rapport à l’objectif fixé au départ ? Acheter en ligne ? Prendre contact avec vous via le formulaire du site ? Vous appeler par téléphone ? Confirmer son choix de travailler avec vous ?

En fonction de votre réponse, vous pourrez affiner votre arborescence, le contenu de vos pages, et penser aux boutons d’appel à l’action (ou “Call-to-action”) à placer sur votre site.

Exemple : si votre objectif est que votre cible lise vos offres et vous envoie une demande de devis, vous devrez vous assurer que vos offres soient facilement accessibles depuis toutes les pages et qu’un bouton “Demander un devis” soit bien visible sur la page des offres.

 

5- De quelles fonctionnalités avez-vous besoin ?

👉 C’est ce qui définira une bonne partie du coût du site, mais aussi ce qui amènera le visiteur à faire l’action que vous souhaitez

Par fonctionnalité, j’entends “outil sur le site web” : un formulaire de contact, une galerie photo, un agenda d’événements, un système de mise en ligne d’annonces…

Dressez une liste de tout ce à quoi vous pensez. Si vous souhaitez réaliser un cahier des charges plus complet et gagner du temps lors de votre consultation de prestataires, détaillez le fonctionnement de chaque fonctionnalité avec vos propres mots.

Par exemple, pour un agenda d’événements, vous pourriez dire “Nous souhaitons un agenda qui affichera nos événements à venir. Les visiteurs pourront rentrer leur email pour recevoir un rappel 48h avant. Pour chaque événement, nous aimerions afficher :

  • le nom de l’événement
  • la date, l’heure et le lieu
  • une image
  • un petit texte descriptif”

Travaillez ensuite sur ce que va coûter votre projet de site internet

6- Quel est votre budget ?

👉 C’est ce qui vous permettra de voir la cohérence entre votre projet et les moyens que vous avez pour le financer.

Oui, je sais, question difficile. Je vous prépare d’ailleurs très bientôt un article sur combien coûte un site Internet. En attendant, il est essentiel de vous poser cette question et surtout de définir ce montant. Que vous ayez 500€, 4000€ ou 18000€ à mettre dans ce projet, tout est une question de cohérence. Demandez-vous combien de budget vous avez à disposition et combien vous êtes prêt à mettre dans cet outil. Et surtout, dites-le aux prestataires que vous consultez ! Il y aura 3 cas de figure possible :

  • Votre budget colle parfaitement avec votre demande. C’est parfait, question réglée.
  • Votre budget est supérieur à ce que vaut votre demande. Tant mieux, vous aurez de la marge pour faire autre chose (comme le promouvoir, mais on en reparle au point 7). Les prestataires vous feront d’ailleurs peut-être des propositions dans ce sens directement, ou vous suggèreront d’autres fonctionnalités utiles.
  • Votre budget est inférieur à ce que vaut votre demande. Les gens que vous consultez pourront vous le dire rapidement. Et c’est ce qui vous permettra de distinguer les bons : ce seront ceux qui non seulement vous le diront, mais qui en prime préciseront ce qu’il est possible de faire d’utile avec votre budget, comme une 1ère étape afin de vous mener vers le projet souhaité.

7- Qu’est-ce que vous ferez une fois votre site en ligne ?

👉 C’est ce qui vous permettra d’anticiper sur vos actions futures, de préciser vos besoins et de prévoir un éventuel budget complémentaire.

C’est important de se poser cette question dès le départ. Peut-être que la réponse sera “rien, j’ai juste besoin d’une carte de visite en ligne si on me cherche”. Mais si vos objectifs sont plus importants, vous aurez peut-être à promouvoir ce site. Et donc à devoir faire de la publicité et suivre ses performances. Il vous faudra donc une technologie de développement du site qui permettra de bien tout tracker (indice : les sites internet gratuits ne sont pas un bon choix pour ça). Si vous envisagez déjà de faire évoluer votre site en fonction des 1ers retours des visiteurs, vous saurez donc qu’il faudra prévoir avec l’agence ou le développeur un contrat de maintenance, ou a minima d’avoir la main sur vos contenus.
Bref, l’anticipation vous évitera bien des mauvaises surprises.

 

Enfin, terminez par le timing pour la construction de votre site

8- Quel temps avez-vous à y consacrer ?

👉 C’est ce qui vous permettra de définir le réalisme du projet et ce que vous aurez à déléguer

Un projet de site internet côté annonceur, ça peut prendre du temps. D’abord du temps de conception, pour réfléchir au projet et le structurer (vous êtes déjà en plein dedans). Puis du temps pour valider les maquettes, relire et corriger le contenu, tester le site. Enfin, selon votre budget, vous aurez peut-être besoin de rédiger vous-même le contenu.
Souvent, votre prestataire devra attendre votre validation sur certains point pour pouvoir avancer.

Mon conseil : si vous avez le temps de vous impliquer, profitez-en, votre site sortira d’autant plus vite. Si vous n’avez pas le temps, déléguez au maximum pour ne garder que les phases de conception et de validation. Si vous n’avez pas beaucoup de temps ni le budget pour déléguer, votre site prendra plus de temps à voir le jour. Il faut en avoir conscience et vous y prendre donc bien en avance.

Quoiqu’il en soit, soyez honnête avec votre prestataire sur ce point : cela lui permettra d’ajuster le planning au mieux, en collant avec vos périodes de disponibilité. La transparence est la clef d’un projet réussi ! 

9- Dans quel délai est-ce que votre site doit être mis en ligne ?

👉 C’est ce qui vous permettra de vous organiser, ainsi que vos prestataires.

Vous me voyez venir… Si votre site doit sortir rapidement, que vous n’avez pas trop de temps à y consacrer et pas de moyens pour déléguer, il va falloir faire des choix. Mais mieux vaut revoir vos ambitions à la baisse dès maintenant plutôt que de vous retrouver bloqué une fois le projet démarré !

Soit vous avez une date clef en tête, à laquelle votre site doit sortir (début d’une nouvelle année, début de la période forte pour votre activité, anniversaire de votre entreprise, événement…), soit vous n’en avez pas, et souhaitez juste que le site sorte dans les prochains mois. Dans ce cas, c’est toujours plus détendu, mais fixez-vous tout de même un objectif, pour vous comme pour vos prestataires. Autrement le projet traînera et la motivation baissera.

De mon expérience, depuis la recherche de prestataires jusqu’à la mise en ligne, un site vitrine de 10-20 pages mets 6 mois à sortir en moyenne. 

 

Bonus : une dernière question qui peut faire la différence dans la réussite de votre projet

10- Avec qui avez-vous envie de travailler sur ce projet de site internet?

👉 C’est ce qui vous permettra de préciser ce que vous attendez de vos prestataires et de les sélectionner plus facilement.

La méthodologie de travail et le feeling sont deux données très importantes pour la bonne conduite d’un projet. Préférez-vous travailler avec une agence qui aura toutes les compétences en interne ? Avec des freelances que vous pourrez sélectionner chacun pour son expertise ? Qu’est-ce que vous attendez d’eux ? Qui est votre prestataire idéal ?
Le définir apportera encore plus de transparence, et vous éviterez ainsi de perdre du temps avec des professionnels qui savent ne pas y répondre. 

PS : ne demandez pas le mouton à 5 pattes. Vouloir un prestataire pas cher, expert, disponible à toute heure et force de proposition, partenaire de long terme, c’est perdre toute crédibilité.

Conclusion

Vous voilà armé avec les éléments essentiels pour bien démarrer votre projet de site internet. N’hésitez pas à travailler ces questions en équipe, la multiplication des cerveaux est très souvent bénéfique.

Si cette checklist vous a déjà bien aidé, je peux sans doute vous donner un coup de pouce supplémentaire… 😏Vous avez tout détaillé et vous voulez savoir si votre projet tient la route avant de consulter des prestataires ? Envoyez-moi vos réponses sur laure@paltypus.fr, je prendrai le temps de les analyser et de vous faire un retour objectif !

Vous avez besoin d’un accompagnement plus complet sur votre projet de site web ? Pour remplir cette checklist, voire pour piloter le projet ensuite ? C’est l’une de mes expertises : prenons RDV pour en parler !☕

Post A Comment